Le zoo volant (acte 1)

Publié le par Ue-Sama

undefinedApres des dizaines de parties et pas mal de reflexion, l'air de rien, je me suis decide a consacrer un article a Wings of War (woW), cet excellent jeu de simulation de combats aerien en 14-18. Je vais commencer par presenter ce jeu en le comparant un peu a son ancetre, Blue Max.




Le Zoo Volant c'est parce que je contribue un peu a une ligue de WoW nommee les Etrons Volants et qui a pour idee de decoincer un peu WoWen obligeant les joueurs a etre representes par des peluches d'aviateurs. Ca donne tout de suite une autre ambiance, qui repousse sans doute un peu les vrais wargamers ce qui, personnellement, ne me gene en rien. Pour en savoir plus sur les Etrons, c'est
la.

undefined












Der Graf von Khangaroo, le seul kangourou a avoir jamais reussi a integrer l'aristocratie prusienne. Plus de 50 victoires. Au moins autant de defaites, mais une grande capacite a survivre a tout, y compris a l'explosion en vol de son avion. L'as de l'aviation allemande, le prince marsupial des airs.


WoW est essentiellement une evolution d'un jeu plus ancien appele Blue Max (BM) (Les Ailes de la Gloire, en VF).  

undefined










Blue Max n'est plus disponible autrement qu'en occasion (j'en ai une copie, c'est ma boite 2e edition sur la photo...) mais il y a encore une communaute assez active et il est generalement considere comme le meilleur jeu sur ce theme, du moins en terme d'equilibre interet / jouabilite.

La grande difference est que la ou Blue Max est un wargame classique (avions representes par des pions, deplacement sur des cartes divisees en hexagones, resolution des attaques en grande partie avec des des), WoW se veut plus proche du jeu avec figurines puisqu'on joue a meme la table, sans hexagones (les deplacements des avions sont mesures avec une reglette). Les tirs sont geres par un systeme de cartes et non plus de des. Les pions sont remplaces soit par des cartes representant les avions, soit par des figurines en plastique, selon les preferences et le budget de chacun. Blue Max necessitait de noter a l'avance avec un code la manoeuvre prevue ensuite, WoW simplifie la procedure en utilisant des cartes de manoeuvre. Au debut de chaque tour on en choisit 3 parmi celles accessibles a l'avion utilise (tous les avions ne se valent pas, certains ont plus de cartes de manoeuvres que d'autres ou une selection de cartes differentes, afin de representer les performances et particularites de chacun). 

Par exemple, voici le deck de manoeuvre D, qui correspond notamment au Fokker Triplane :

undefined
















20 cartes au total, donc un bon nombre d'options. Des lignes droites moyennes, correspondant a une vitesse moyenne, justement. Des tournants tres secs vers la droite mais pas vers la gauche, indiquant un avion mal equilibre  ...et beaucoup de cartes de glissades laterales.


L'avion va ensuite executer ces 3 manoeuvres a la suite telles qu'elles ont ete programmees et sans possibilite de changer d'avis en route, ce qui simule la faible reactivite aux commandes des avions de l'epoque. Une fois les 3 manoeuvres effectuees, on en reprogramme trois autres et c'est reparti. Une part importante du jeu est donc dans la diffciulte de bien visualiser ce que vont donner reellement les manoeuvres choisies  ...et bien sur d'anticiper les manoeuvres que l'adversaire va choisir. Apres chaque manoeuvre, s'Il y a une cible dans le champ de tir et a portee suffisante, il est possible de tirer dessus. Les degats sont exprimes en termes de points de structure (l'avion est abattu quand il tombe a 0), de degats speciaux (incendie a bord, degats moteurs, etc.) et, dans de rares cas, d'explosion simple et directe de l'avion (gros coup de malchance ! ...mais ca arrive...) 

La determination des degats est simple :
- chaque avion a une puissance de feu B (mitrailleuse simple) ou A (mitrailleuse double)
- chaque puissance de feu corespond a un paquet de cartes 
- quand un tir est effectue la victime tire une (si elle etait a portee longue) ou deux (si elle etait a portee courte) cartes du paquet correspondant
- chaque carte indique un nombre de  points de degats allant de 0 (loupe !) a 5 plus eventuellement un degat special
- si une carte Explosion est tiree l'avion est aussitot detruit
- sinon, les degats sont cumules et appliques a l'avion
- le joueur cible conserve les cartes et garde les degats secrets. Il ne les revele que lorsque le total de degats subis atteint son maximum de points de structure

BM a une approche plus compliquee car il necessite de calculer la puissance de feu exacte en prenant en compte plusieurs facteurs puis de croiser dans un tableau le resultat de ce calcul avec celui d'un jet de de. Le tableau donne un nombre de jetons rouges ou bleus qui sont ensuite tires au hasard. Chaque jeton indique des points de degats et des degats speciaux, comme les cartes de WoW. Les degats sont notes sur la fiche de l'avion et les jetons remis dans le sac. 

WoW a ceci de genial que n'importe qui comprend le principe et arrive a jouer en 5 minutes, y compris des gens qui ne touchent jamais a un wargame ou jeu de plateau. Et il est tres amusant a jouer, avec une vraie richesse tactique. BM est plus complexe, plus simulationniste (est-ce un mot ?) mais s'adresse a un public plus experimente.

Je dois ajouter que, par interet pour le sujet, j'ai lu l'autobiographie de Manfred von Richtofen,
The Red Baron. J'en recommande vraiment la lecture a tous les pratiquants du jeu, meme si le livre, etant sorti en temps de guerre, a ete redige dans une approche de propagande a partir des carnets du Baron Rouge  - ca donne une perspective interessante sur le sujet. C'est etrange de penser qu'il est devenu une telle legende alors qu'il est mort a 26 ans seulement.

La photo d'intro de cet article compare le pion du Fokker Dr1 de Von Richtofen dans BM a la carte correspondant au meme avion dans WoW. Comme on le voit, en termes de jeux, WoW considere que le Fokker a une maniabilite D (correspondant au deck de pilotage presente plus haut), une mitrailleuse double (A) et 13 points de structure. Une comparaison avec le deck et la carte du SPAD XIII, par exemple, montre que le Fokker tourne et glisse beaucoup mieux mais est bien moins rapide en ligne droite que le SPAD. Leur puissance de feu est la meme (A) mais par contre le SPAD est nettement plus solide (16 contre 13). Les deux se jouent tres differemment.

Actuellement, la gamme WoW comprend trois boites et deux extensions en boosters, proposant toutes de nouveaux avions et des regles optionnelles (canons antiaeriens, ballons d'observation, bombardement...). Une bonne partie des avions sont aussi disponibles en figurines plastiques.

J'ai une belle collection que j'ai concentree dans cette boite pour des questions d'espace :

undefined











Avec ca j'ai largement de quoi faire des batailles a 15 avions ou plus !

En route pour
l'acte 2 !

Publié dans Jeux de plateau

Commenter cet article