20 ans apres...

Publié le par Ue-Sama

...Pas tout a fait 20 ans quand meme mais pas loin... C'etait le temps ecoule depuis ma derniere partie de l'Appel de Cthulhu, qui remonte donc aux belles annees etudiantes. Je dis bien "c'etait" car apres pres de deux decennies d'abstinence, je viens de rejouer a Cthulhu deux fois de suite et, je dois bien le reconnaitre, avec un certain plaisir (pervers).

Je n'aurais vraiment pas parie dessus.

Il faut dire qu'a la base, meme si j'aime beaucoup les ecrits de H. P. Lovecraft (la decouverte de La couleur tombee du ciel quand j'avais 12 ans, ca marque...) je n'ai jamais ete un grand fan de l'Appel, pour tout un ensemble de raisons.

D'abord parce que les scenarios que j'ai pu lire et jouer ou faire jouer etaient tres souvent batis sur un meme moule, ce qui est d'ailleurs le cas de beaucoup des nouvelles de H.P. Lovecraft, qui pouvait etre tres formulaique (oncle ou cousin qui meurt ou disparait / appel a l'aide ou heritage / expedition dans le monde rural americain / decouverte d'une creature etrange et hostile / fin a la morgue ou a l'asile).

Ensuite parce que, en plus d'avoir des trames de scenarios repetitives, le jeu donnait fortement le sentiment que les des etaient jetes des le debut contre les investigateurs / joueurs. Sans demander a incarner un ubermensch a chaque partie, il n'est quand meme pas desagreable de se dire que l'on peut survivre, gagner et progresser et que l'echec n'est pas ineluctable ...Surtout quand on vient de D&D ou l'idee n'est pas exactement de jouer des gens normaux, plutot le contraire.

Dans mon experience, il y avait deux approches possibles. Soit jouer le jeu dans l'esprit qui est le sien et se dire que l'on pourra peut etre reussir ...un peu... avant d'y passer ...Soit chercher a se donner coute que coute une chance de victoire contre les creatures surnaturelles du Mythe, avec toutes les aberrations que cela peut donner au niveau de la creation des personnnages. Je me souviendrai toujours de ce groupe de PJs qui incluait un universitaire (equipement : mitraillette, dynamite, grenades, sabre de cavalerie !) et sa secretaire (equipement : colt .45, fusil a elephant, grenades, morning star !) ...En plus des personnages directement orientes combat...!

Bref, pour moi, Cthulhu, soit ca tournait au ridicule, soit cela se jouait serieusement et il n'y avait alors que le maitre de jeu (le Gardien des Arcanes !) qui s'amusait vraiment.

Donc, cette semaine,  j'ai ete amene a tenter a nouveau l'experience, avec en plus quelque chose que je deteste, des PJ pre-tires, c'est-a-dire des personnages deja prepares par le maitre de jeu, ce qui prive les joueurs d'une bonne part de la creativite du jeu ...et implique fortement que les personnages ne vont servir qu'une fois... Etant donne le type de scenarios, ceci dit, il n'y avait pas d'autre solution.

Nous avons ainsi joue deux scenarios, aucun des deux officiels ou, du moins, publies par Chaosium, ce qui explique l'ecart de tonalite entre ces deux sessions et la majorite des produits publies pour l'Appel.

Le premier, "Charlie quelque chose" (non, je n'ai pas retenu le nom exact...) place les joueurs dans le role d'une section de marines americains (section trucmuche compagnie C) en patrouille dans la jungle durant la guerre du Vietnam. Original.

Cthulhu Apocalypse Now ! 

Il s'en passe des choses dans la jungle, avec des indigenes sadiques et des monstres etranges sur fond d'armes chimiques, de conspiration et de descente dans la folie des GIs fumeurs de joints...

Une bonne experience (avec une excellente bande-son d'epoque et des bruitages tres sympathiques sur le iPad) mais qui change beaucoup les perspectives car les joueurs se trouvent en position d'affecter significativement des creatures du Mythe. Je veux dire de les ...affecter... en pleine face avec des M16, une M60, des mines, une paire de lance-grenades, la possibilite de faire intervenir des helicopteres d'appui ou d'appeler un barrage d'artillerie...

L'idee meme du mythe c'est que l'etre humain n'est rien face aux forces pre-historiques et surnaturelles de l'univers et ca marche tres bien dans le jeu classique, donc dans les annees 20-30, ou la technologie disponible ne suffit en rien a donner un avantage aux joueurs. Si on part avec la quasi-certitude, a tort ou a raison, que l'on dispose de materiel qui peut mettre des monstres hors de combat, meme s'il reste le stress, la peur, elle, s'estompe et, avec elle, un peu de la magie du jeu et de l'univers lovecraftien nous quitte aussi. J'ai peur que ce soit un peu le meme probleme pour Cthulhu contemporain en general. Est-ce qu'ils font si peur que ca, un Shoggoth ou un Grand Ancien, quand on peu les arroser au napalm ou leur envoyer un missile de croisire dans la machoire...? 

C'est peut etre un peu reac' de ma part ou juste parce que je suis habitue aux nouvelles, qui sont, elles, contemporaines de leur auteur, mais je persiste a penser que jouer dans les annees 20 ou 30, voire 40, au-dela du charme retro, se prete mieux a ce type d'aventures et d'ambiance.

Deuxieme round avec un scenario intitule In Media Res, qui est apparemment souvent utilise en tournoi et convention. En synthese et sans envoyer de spoilers, les joueurs, habilles en pensionnaires d'un asile, se reveillent amnesiques dans une maison au fin fond de la campagne avec une grosse marque sanglante sur un mur, un cadavre horriblement mutile sur les bras et deux autres dans une voiture. L'un des joueurs n'a plus de langue et ne peut donc pas communiquer efficacement avec les autres. Tous commencent a avoir des flahbacks et des hallucinations...

La, on est vraiment bien dans le tres malsain, le gore et le bizarre, bien loin aussi de l'esprit classique de L'Appel de Cthulhu. Le probleme du scenario, a mon avis, au-dela de nous faire jouer les fous/mechants, est que rien n'est explique. Je peux tout a fait accepter de ne pas comprendre ou de decouvrir quelque chose en cours de jeu mais j'aime bien, a la fin, pouvoir me faire expliquer ce que j'ai manque ou mal interprete. La, zero, rien, nakash. [NDLR : Elle imagine, elle imagiiiiiinneeeuuh...] L'auteur a cree une situation tres desagreable et malsaine (je passe les details) dans laquelle il a voulu mettre les joueurs, l'environnement ne sert qu'a les forcer a rester dans cette situation (en gros, presqu'impossible de s'eloigner de la maison a part en trouvant la conclusion standard du scenario) et il n'y a aucun background ou explications. Je suppose que le Gardien peut retravailler et developper tout ca mais la situation et les personnages sont si specifiques que cela me semble tres difficile.

On est plus dans le role-play experimental que dans l'enquete, l'aventure ou l'investigation, c'est clair, et cela ne plaira pas a tout le monde. Ici aussi une experience interessante mais pas une que je souhaiterais reediter ni que je recommanderais spontanement a n'importe qui. 

Bon... C'est plutot bof tout ca, non ?

...Un peu, oui, mais, en meme temps, c'est en essayant ces approches alternatives de L'Appel et en me rendant compte qu'elles ne me conviennent pas, que j'ai pris, je crois, la mesure de la qualite et de la flexibilite du jeu, mais aussi et surtout de l'interet du Cthulhu "de base". C'est peut etre l'age qui fait ca (!) et m'a rendu un rien maso sur les bords (!!) mais je crois que je peux aujourd'hui jouer avec plaisir (pervers ?) un personnage qui est voue a morfler, physiquement et mentalement, et qui va essayer de faire quelque chose de (plus ou moins) bien avant d'y passer, que je peux jouer autre chose qu'un winner charge de fureur adolescente  - je ne sais pas si je dois m'en inquieter ou m'en rejouir mais je suis peut etre devenu, 20 ans apres, un joueur potentiel pour l'Appel de Cthulhu...! Je vais me racheter le livre de base, affaire a suivre.

Publié dans Jeux de role

Commenter cet article

Pierre 08/02/2012 20:08


Allo? Vous êtes là vlaitre?


Plus une nouvelle?

Pierre 29/01/2012 10:39


Félicitations Vlaitre, vous venez de devenir... un jeune adulte.


Vous allez pouvoir jouer un sans-papier borgne et unijambiste dans un centre de rétention voué à être renvoyé en Lybie où vous serez trépané et empalé.


Par contre, mauvaise nouvelle : vous allez arrêter W40k....