Travailler en Chine (1)

Publié le par Ue-Sama

On me pose souvent la question de savoir s'il est possible, utile ou interessant pour un jeune de chercher un job ou un stage en Chine, ou encore d'apprendre le chinois  - non, plus exactement, dans ce cas-la ce ne sont pas des questions mais plutot des certitudes gaiement assenees ("mon fils apprend le chinois, quelle remarquable idee, son avenir est garanti !")

En general je ne reponds jamais grand chose mais je me suis dit que pour une fois je pourrais faire dans le socialement utile et donner mes 2-3 idees sur le sujet.

Je ne suis pas un specialiste en ressources humaines ni un avocat, tout ce que je mentionne ici est simplement ce que j'ai pu observer et apprendre en un peu plus de deux ans en Chine, donc pas de garanties, ni de certitudes absolues.

Est-il facile de trouver un stage ou un job en Chine ?

Non.

Pour un ensemble de raisons :

- toute une generation de jeunes diplomes a eu la meme idee "originale" en meme temps

- a quelques exceptions pret, les seules entreprises concernees sont francaises, ce qui reduit le champ de recherche, et elles souhaitent en priorite recruter des Chinois qui sont efficaces tout de suite, n'ont pas de problemes de langue, vont rester en Chine dans la duree, n'ont pas de soucis de visas...

- la politique chinoise est de proteger l'emploi local en priorite et les criteres pour obtenir un permis de travail et de residence se durcissent progressivement. Desormais, en theorie, il faut etre diplome niveau universitaire, disposer de l'original de son diplome et avoir 2 ans d'experience professionnelle dans son secteur. En gros, fermeture de porte aux jeunes diplomes. A voir si ce sera applique de facon tres stricte mais en tout cas c'est la theorie actuelle.

Est-ce facile et/ou interessant de travailler en Chine ?

On fantasme beaucoup sur les differences culturelles dans le monde du travail mais dans la pratique si on est dans une equipe de qualite, ou les gens connaissent et apprecient leur job et veulent faire aavancer lee schmilblic en Chine comme ailleurs ca se passera plutot bien. Par rapport a la France, il faut etre pret a souvent travailler plus et plus vite  - et dans un environnement tres channgeant et incertain, avec beaucoup de surprises, assez souvent mauvaises, donc adaptabilite, rapidite -  et patience.

Des problemes lies aux differences culturelles peuvent se produire - se produisent ! - mais autant les prendre comme un experience enrichissante !

Quelles sont les conditions de travail ?

Tres variables selon les entreprises, les postes, les types de contrats...

En general, il ne faut pas oublier que le moteur de la croissance chinoise et la raison pour laquelle les societes industrielles du monde entier ont installe leurs centres de production ici est que le cout du travail y est bas. On ne parle pas de qualite mais bien de cout. Les salaires sont donc bas et pour un jeune Francais qui arrive il n'y a pas de raisons que ce soit different. Sauf (heureuses) exceptions, le salaire sera base sur la realite du marche local du travail. La Chine ce n'est pas l'El Dorado.

Et si le contrat est local il sera paye en RMB qui est, rappelons-le, une monnaie non-convertible, donc pas de rapatriement des economies et echange en Euros au retour en France , pas de virement direct compte chinois - compte francais... On trouve des solutions mais c'est quand meme une difficulte.

Quelle pertinence de l'apprentissage du chinois ?

Variable. Ce n'est certainement pas une garantie d'emploi ou de reussite professionnelle, et ca ne vas pas changer, plutot le contraire.

Je m'explique...

Pour quelqu'un qui cherche un stage ou un job ici, a moins d'etre super technique dans son domaine ou d'etre envoye en contrat d'expatriation il faut parler chinois, au moins un minimum. Dans la pratique, quasiment aucun etranger n'a vraiment le niveau pour travailler en immersion a 100% en chinois. Si il faut faire des courriers formels, des contrats, creer des contenus web, etc. la tache sera confiee a des employes chinois. A moins d'etre dans une entreprise minuscule, un employe francais sera la pour travailler avec le cote francais plus que chinois des affaires. Mais s'il ne parle pas du tout chinois son CV ne passera pas la premiere vague de selection car il sera percu comme plus leger et moins adapte que ceux des concurrents qui, eux, parleront certainement chinois.

[ Au quotidien, en tout cas, parler chinois est bien sur tres utile  - et apprecie des interlocuteurs chinois ]

L'autre voie c'est bien sur d'etre transfere en Chine par sa societe sous une forme ou une autre de contrat d'expatriation mais en general c'est une formule reservee a des gens qui ont deja un profil disant clairement qu'ils peuvent accomplir la mission, en Chine ou ailleurs. On peut imaginer par contre qu'un employe ayant passe du temps en Chine et ayant un certain niveau de chinois puisse avoir un bon profil si on decide un jour de muter quelqu'un, mais c'est incertain et c'est du moyen terme.
L'experience en general, et au sein de la societe, et les diplomes autres que de langues auront de toute facon plus de poids dans ce genre de processus que la competence en chinois.

Pour quelqu'un qui envisage de se mettre maintenant au chinois, personnellement, je ne suis pas convaincu. La plupart des Chinois qui travaillent a l'international parlent deja anglais, souvent assez bien. C'est une tendance forte et rapide, en deux ans on a vu une reelle evolution du niveau moyen. Je ne pense pas que le chinois soit une langue si difficile que ca mais l'apprentisssage en est lent, et necessite de passer beaucoup de temps sur place. En comparaison il est plus facile et plus rapide pour un Chinois d'apprendre l'anglais. Quelqu'un qui commence demain va peut etre mettre 5 ans a maitriser le chinois assez bien pour avoir des conversations professionnelles simples, dans l'hypothese, en plus, ou il aura pu passer une partie de ces 5 ans en Chine. Inversement, d'ici 5 ans n'importe quel Chinois en position de travailler avec des clients ou partenaires etrangers parlera surement tres bien anglais... Parfois, la partie me semble perdue d'avance.

J'ajoute enfin que les cartes sont un peu faussees par la presence sur le marche de nombreux Chinois de nationalite francaise pour qui le chinois est la langue familiale et qu'ils maitrisent d'entree mieux que d'autres qui doivent consacrer au chinois quelques annees a l'universite. Ce n'est pas imparable car souvent le Chinois pratique a l'etranger est un dialecte local ou un autre, en general celui du village ou de la ville des grands-parents et donc pas du mandarin, ce qui peut causer des problemes mais c'est quand meme un gros avantage.


Bref, par interet pour le pays, sa culture, son histoire, etc., OK, par plaisir, OK. Et professionnellement, pourquoi pas  ...mais n'attendez pas de miracles ! Et pour les jeunes, bossez votre anglais !!

Publié dans General

Commenter cet article