Vraisemblabilite

Publié le par Ue-Sama

C'est un tres joli mot.

J'y pensais justement hier a cause de la science fiction.

En serie TV, en films, en romans... C'est un genre que j'aime vraiment bien. Et combien de fois est-ce que j'ai entendu des gens faire la remarque que c'etait absurde, invraisemblable, inconcevable, trop loin du quotidien...? Et donc bien sur depourvu d'interet et indigne d'etre regarde ou lu.

Il faut etre vraisemblable ou etre ramene a l'etat de sous-produit culturel pour adolescents plus ou moins attardes.






Je m'interessais recemment aux series TV que regarde mon entourage  - essentiellement feminin. En ce moment, ce qui marche dans la communaute (c'est une facon de parler, je n'habite pas dans un kibboutz ou une enclave polygame en Ardeche...), c'est Prison Break et Desperate Housewives. Dans les deux cas on est loin de la SF. Dans les deux cas, on est dans des contextes parfaitement comprehensibles, accessibles, proches dans une certaine mesure : l'Amerique actuelle, dans une banlieue de classe moyenne  ...ou dans une prison (en realite en dehors de la prison car l'idee c'est qu'ils en sortent car dedans ce n'est pas passionnant... Mais en fait ils se retrouvent ensuite dans une autre prison car sinon ca manque de prison, ce qui est dommage pour une serie qui s'appelle Prison Break... Dilemne...)

Dans les deux cas on est dans du vraisemblable et donc ce n'est ni stupide ni un peu attarde de regarder ces series. Ils n'ont pas de lasers, pas de vaisseaux spatiaux, pas de clones, rien.

Mais comment dire...? Je prends l'exemple de Desperate Housewives :

Dans une seule rue d'une seule banlieue il n'y a pas une seule famille ...non, pas une seule personne... qui n'ait pas un secret lie a un meurtre, un drame familial ou un crime, secret qui implique au moins un autre des habitants de la rue... Pas un. Personne de normal, de relativement sain, qui n'ait rien a  cacher.

Il n'y a pas un seul probleme qui ne leur tombe dessus  - incendies, cyclones, trafic de drogue et dealer en fuite, cancer, alcoolique, lamnesie, meurtre, fille mineure enceinte, echange d'enfants a la naissance, tromperies, arnaques, incendie criminel... Et je n'ai vu que des morceaux de 3-4 episodes !

Bien sur, s'il n'y avait pas tout ca cela ne donnerait pas matiere a une serie qui dure des annees, OK. Mais au-dela du decorum qui est celui de notre quotidien (apres une belle hausse de salaire, car pour de la classe moyenne ils ont tous de sacrees maisons !) je ne trouve pas dans ce fourbi informe la moindre trace de credibilite.

Serieusement...

...Quand tu vois le plombier mexicain marie avec un ex-top model, que celle-ci le quitte pour un politicien vereux mais heureusement que celui-ci est tue par une planche lors d'un ouragan et donc qu'elle retourne avec le plombier qui en est ravi mais que le meme ouragan a emporte la boite dans laquelle il cachait les papiers necessaires pour retirer de la banque de l'argent qu'il avait obtenu de facon illegale et que donc ils sont fauches mais qu'heureusement une nana arrive et leur sous-loue une chambre mais qu'en fait c'est un dealer et que quand elle est demasquee elle fuit a travers la reception de mariage du couple homo d'a-cote et de la chez la voisine qui est justement prise en otage par son ex-mari flic vereux adepte de violence conjugale a qui elle a cache qu'elle a echange leur fille a la naissance avec un autre bebe pour eviter qu'il ne la batte (la fille) et que le mari descend la dealer (dealeuse ?) avec son flingue mais que ca ne fait pas de bruit car il a mis un coussin devant le canon... Je passe les details et complications annexes.

...Euuuuhhh... Qui peut parler de vraisemblabilite ?

Je ne doute pas une minute que la pluaprt des gens qui trouvent la SF absurde sont capables de suivre cette "intrigue" sans se poser de questions et meme en la trouvant credible et interessante...

OK, le cadre est proche de nous mais l'intrigue est batie sur une suite de coincidences et de hasards, sur une accumulation de situations et de relations toutes plus improbables les unes que les autres... C'est comme un effet  boule de neige, meme si la base est "credible" plus on avance plus ca devient absurde et au bout d'un moment on ne peut plus qu'en rire... Ou rire du scenariste, prisonnnier de son obligation de faire durer la serie au maximum mais en n'utilisant que des elements "realistes" pour satisfaire le grand public ?

Nos amis americains parlent de "suspension of disbelief"... Et bien moi face a un truc pareil je n'y arrive pas, pas une seconde. On a beau me situer ce scenario debile et absurde dans une banlieu americaine de 2008 je ne peux pas y croire un instant. J'y arrive par contre devant de bons episodes de series de SF ou devant certains films  - pas tout, bien sur, mais meme si le cadre est celui de Star Trek ou de Galactica s'il y a un scenario coherent et logique avec lui-meme et des relations entre les personnages qui ne sont pas absurdes alors ca me va, je peux entrer dans l'histoire et y croire meme s'ils ont des cannons a plama et des oreilles pointues.

Et en fait si j'ai droit a un cadre qui me change un peu plus du quotidien qu'une ville de province americaine, alors ca me va encore mieux !

...mais le cadre c'est juste une question de gout et d'esthetique car cote vraisemblabilite les chances qu'il existe quelque part une rue comme celle de Desperate Housewives et celles que l'humanite colonise l'espace et soit menacee d'extinction par les Cylons sont probablement a peu pres les memes...

Publié dans General

Commenter cet article

Sylt_fr 19/11/2008 22:02

100% d'accord avec toi, même si avec Satr trek, j'ai vraiment du mal, je suis plutot star wars, Babylon 5 ou Farscape pour ce qui est de la SF, mais aprés, ce n'est qu'une question de gout et pas de vraisemblance. J'ai lu cet été le grand Atlas de l'univers, c'est le livre le plus terrifiant que je n'ai jamais lu. Je m'explique, ce livre m'a révélé les limites actuelles de mon intelligence et certain chapitres m'ont fait ressenrtir la peur primale de l'infiniment grand telle que peut la faire ressortir HP Lovecraft dans ces bouquins. Le livre commence par decrire le systèmes solaire avec des unités de grandeur, bon, la ça va encore, pouis il situe le système solaire en parlant de bordure extérieure, puis de galaxie puis d'amas, et on passe aux descriptions des étoiles que nous voyons dans notre ciel à leur galaxie et à leurs amas, etc... Et là, problème, mon cerveau n'arrive pas à imaginer la grandeur, un kilomètre, je sais, des milliers de kilomètres, j'arrive à imaginer, mais quand on passe à des milliers d'années-lumière, j'y arrive plus et quand j'essaye, une angoisse étrange s'empare de moi, comme si mon esprit allait se predre dans les profondeurs insondables du cosmos... Je me suis un peu égaré du sujet initial mais tout ça pour dire que dans ce bouquin, on y parle à moment donné des univers parrallèles, alrs ça peut faire sourire mais ce bouquin a été écrit par des scientifiques trés sérieux et reconnus internationalement. Et la plupart accepte aujourd'hui l'idée qu'il est fort probable que des univers parrallèles (hermétique ou non) puissent exister... Tout ça pour dire, et je reviens au sujet, que la vraissemblance et comme tout, ce n'est juste qu'une question de perspective. La science fiction devient science, et ces fictions dont tu parles sont pour moi de la science fiction tant elles peuvent être décalées par rapport à la réalité (de la tres mauvaise science fiction, je suis bien d'accord avec toi !)A tous, bonne nuit !

Ue-Sama 20/11/2008 14:29



Yep, au final c'est une question de sensibilite par rapport a la facon dont le theme est traite. Personnellement, je vis Star Wars comme des films pour enfants, c'est gentil, il y a la Force, des
chevaliers bons et des chevaliers mechants, bref, ca m'ennuie beaucoup... B5 j'ai essaye et j'ai decroche au bout de 4 episodes car je trouvais la qualite "physique" du show tres mauvaise
8animaation, costumes, aliens...) mais bon, j'ai les 2 premieres saisons a la maison, je les ai achetees donc bon, je compte bien m'y remettre. Farscape c'est a voir, je ne l'ai pas trouve
ici mais si j'y arrive j'essaierai volontiers. Avec l'age, j'en viens a preferer les traitements un peu plus, disons, moins aventureux et plus adultes de la SF, comme, effectivement Star Trek
(que je detestais il y a 10 ans) ou, plus recemment, la nouvelle serie Galactica, que je trouve remarquable  - mais exigeante pour le spectateur.


Je suis tout a fait d'accord avec toi sur le rapport a l'immensite. C'est la froce de Lovecraft, il replace des personnages et des scenes dans des cadres tres exigus et proches de nous et il
arrive a te faire sentir pour que certaines creatures l'etre humain n'est rien de plus qu'un residu d'experience ratee... Encore aujourd'hui dans son genre il est le plus grand, pas de gore, pas
de massacres, rien de tout ca et c'est bien pire  ...et bien meilleur.