Attack Force

Publié le par Ue-Sama

Attack Force...


















...Un nom qui sonne comme une liste d'armee a
Hell Dorafion quand je joue avec mes brutasses bleues...


…Un nom qui sent bon la poudre, les sabres d'abordage et les relents de canon a plasma surchauffe…


…Un nom qui me redonne envie de jouer a Warhammer 40K

 

…mais malheureusement, dans le contexte de cet article c’est juste le titre d’un film de Steven Seagal ou plutôt, devrais-je dire, d’une daube de Steven Seagal car Attack Force est vraiment un tres mauvais Seagal. Un veritable remugle. Une daubasserie ignoble. Une croute abjecte. Une raclure impie. Une… Bref.


Déjà, la couverture donne le ton avec la tronche de Seagal massivement modifiee (lire « rajeunie ») avec Photoshop ou autre soft du meme genre. Waow. Meme il y a 20 ans il n’avait pas cette tronche-la, et en vrai, dans le film, il ne l’a vraiment pas du tout. Enfin, l’air abruti, oui, OK, il l’a, mais c’est la que la ressemblance s’arrete.


Je ne sais pas si je l’ai déjà dit mais ce film est une vraie daube.


En gros :


Seagal est un agent d’une organisation militaire secrete americaine en mission en France. Le meilleur biochimiste de cette organisation est en fuite, et il a emporte avec lui le secret d’une nouvelle drogue, le CTX, qui rend les utilisateurs berserks, super forts, super rapides, super agressifs… Comme d’hab’, c’est un projet pour créer en secret des super-soldats. Le gars n’a pas fui tres loin, il a juste repris la gestion d’une boite de nuit dans la rue a cote de l’hotel ou descend Seagal  - c’est pratique. Et il est protege par un flic francais stupide et corrompu, comme toujours dans les films US. Par hasard, les membres de l’equipe de Seagal ramenent a l’hotel une petasse de la boite en question mais celle-ci, dopee au CTX, perd les pedales et les massacre a la machette.














La (jolie) mechante dopee au CTX, on notera l'effet de la drogue sur les yeux, tres discret

Seagal est fache.














Seagal fache, ca ressemble a ca, un seul coup de poing et le gars traverse le mur derriere...

Il decide de se venger en refroidissant le biochimiste mais voila, les autorites americaines craignent le scandale et veulent l’empecher de faire trop de bruit. Seagal doit donc devenir un renegat pour pouvoir venger ses hommes. Heureusement, sa petite amie (blonde, mignonne, 30 ans de moins, folle de lui) était l’assistante du biochimiste, Aroon, et va lui venir (un peu) en aide.










La petite amie, jouee par Lisa Lovbrand, dans Attack Force...









...et dans le civil

Il va en avoir besoin car Aroon est finance par une femme mysterieuse, elle-meme financee par « les Russes », qui lui a ordonne de faire un test grandeur nature de la drogue en la vidant dans les approvisionnements d’eau de « la ville » (on ne sait pas trop de laquelle il s’agit).


Je vois quelques problemes (!!!!!???) :

-           Pourquoi, mais pourquoi,  faire tout ca en France (dans les faits, tournage en Europe de l’Est) ? Pourquoi Seagal est-il a Paris ? Pourquoi le mechant et tout le reste sont-ils aussi a Paris ?

-          Quel est le rapport entre la toute premiere scene du film (fusillade avec helicopteres, moto…) et la suite ? (d’apres ce que j’ai pu lire, tout le monde est d’accord : aucun)

-          Seagal est double pendant une bonne partie du film, ce n’est pas sa voix mais apparemment celle d’un acteur engage pour debiter les repliques a sa place (c’est peut etre une bonne chose et pas un probleme…)

-          C’est un nom, ca, « Aroon », pour un biochimiste ? Pour un guerrier eldar, OK, mais pour pour un biochimiste americain en poste a Paris…

-          Quand Aroon est capture la premiere fois, l’adjoint de Seagal, pour se venger, le pique avec du CTX. Je la refais : ils savent que CTX est une drogue surpuissante qui decuple les capacites de combat, ils ont capture le mechant  …et ils le piquent avec !!?

-          L’armee americaine a des bases secretes en France, un grand laboratoire de chimie a cote de Paris, elle peut commander a la police francaise, a des unites entieres qui operent en France, ouvertement,  en uniforme US…

-          Seagal passe deserteur mais peut quand meme mobiliser une unite de l’armee americaine. Les autorites americaines decident de le flinguer et pour ca ils envoient une autre unite de commandos US. Les deux s’entretuent sans se poser de questions. Un coup de fil plus tard tout est oublie et Seagal est en charge de l’ensemble des operations.

-          Pourquoi intoxiquer toute la ville au CTX, ca transformerait toute la population en super-soldats sans loyaute ni a Aroon, dont les gens ignorent l’existence, ni aux « Russes » ?

-          Le combat final a lieu dans la base secrete d’Aroon, une cathedrale (facon de parler, mais pour quelqu’un qui n’en a jamais vu ca doit faire l’affaire…) situee dans, je cite,  « Bastia, un petit village a la sortie de Bordeaux »…








Seagal tente un headshot   - concentration !

Enfin, heureusement que Seagal est equipe avec des couteaux dans un materiau special  - le plus resistant au monde ! - qui sont en plus « harmonises » avec son corps et ses reflexes (!!?), ce qui le rend encore bien plus fort que les cames au CTX (couteaux qui ne peuvent etre utilises que par, je cite « un homme avec des talents de combat tels que les tiens »)   - quelle chance pour le monde, tout va bien s’arranger.


Et plus encore pour le spectateur quand le film s’acheve…


En synthese : tous les mauvais cotes des films de Seagal (scenario et dialogues debiles concus uniquement pour le valoriser, de moins en moins de scenes d’arts martiaux, il a l’air de plus en plus amorphe) mais sans le cote un peu decale ou humoristique qu’on trouve dans certaines de ses daubes les moins penibles. Je recommande plutôt Half Past Dead, qui pourra au moins faire sourire.

 

Publié dans Ma cinematheque

Commenter cet article