Paintball au Japon

Publié le par Ue-Sama

Grand moment de bonheur : lors de notre dernier sejour a Tokyo j'ai pu, enfin, inclure une journee de paintball dans le programme. Pas de photos, helas, vu que j'etais tout le temps sur le terrain.

J'etais quand meme bien rouille, pas a dire !












Intermede technique


Un ami m'a gentiment prete son Dye DMC pour la journee. Ce marker est sorti en 2005, en tant que version amelioree du DM5 : electronique un peu differente et construction en partie avec des materiaux composites pour alleger la bete. A l'epoque c'etait la Ferrari du marker ! Bien sur il reste parfaitement utilisable et plutot efficace (mais GROSSE perte de precision entre les 2 premiers matches et la suite de la journee, et je ne vois pas trop pourquoi) mais quand on le compare aux canons plus recents qu'utilisaient les autres joueurs (DM7 ou DM8) j'avais l'impression de me trimballer une vraie brique !

Cote loader, je me suis fait preter un Reloader B, un gros hopper qui fonctionne sur activiation sonore : il entend le marker tirer et fait tomber les billes a une candence correspondante. J'en ai un aussi, c'est un tres bon loader. J'avais entendu dire qu'il pouvait avoir des problemes avec certains marqueurs Dye car ceux-ci etant tres silencieux le detecteur risquait de ne pas s'enclencher. Je ne sais pas si c'est du a ca mais j'ai eu quelques soucis de rechargement en cours de jeu. La sensation, c'etait le Rotor, le nouveau loader de Dye, qui fonctionne a l'inverse des generations precedentes, cad sans aucun senseur sonore ou visuel. Je ne l'ai pas essaye mais tous les joueurs qui l'ont fait en ont achete un le jour meme. Compact, rapide, tres facile a demonter/nettoyer, pas de senseur delicat qui peut tomber en panne... Redoutable.

Cote canons, enfin, disparition totale des canons en fibre de carbone, tres tendances il y a 2 ans. Tout le monde en est revenu. Le consensus general est qu'ils sont moins precis et en fait trop legers (!?) : les markers sont devenus plus legers et donc  avec un canon carbone l'ensemblee de la plateforme marker/canon est trop leger, et donc plus sensible au recul en cas de rafales, d'ou grossse perte de precision. Disparition des canons de 16" aussi, tout le monde est en 12 ou en 14.


Fin de l'intermede technique

En tout cas, c'etait tres sympa de revoir tous les amis et de pouvoir rejouer un peu avec ce qui reste de notre equipe  - qui a un peu fondu comme neige au soleil ces 2 dernieres annees, de 8 (nous pouvions jouer en 7 Man avec une personne en reserve, ideal) nous ne sommes plus que 3, moi-meme compris, ce qui revient presque a dire "2". Ah la la...

Le paysage du paint' au Japon a pas mal change. En vrac :

- autour de Tokyo il ne reste plus qu'un seul terrain actif, celui de Tama Lodge, sur le camp de loisirs de l'armee americaine
Negatif : Tama n'utilise pas de bunkers gonflables de tournois mais des obstacles en dur
Positif : comme il n'y a plus rien d'autre tout le monde vient a Tama, ca ne manque jamais de joueurs

- un seul gars a un monopole de fait sur l'importation des billes. Heureusmeent, c'est un joueur et quelqu'un de bien, donc il fait des prix raisonnables   - mais si ca vient a changer il n'y a pas de voie alternative, et si il ferme boutique plus personne ne sera fichu de faire venir des billes. Je ne peux pas dire que j'aime cette situation

- Dye (un des principaux fabriquants de materiel) ayant installe son QG Asie a Taiwan s'est aussi bien implante sur le "marche" japonais. C'est impressionnant, tous les petits jeunes qui commencent sont equippes en Dye.

- plusieurs equipes ont disparu mais, bizarrement, le nombre de joueurs a augmente !  ...on en est presque a une situation ou tout le monde est dans l'une ou l'autre des deux grosses equipes qui restent. Pas de signe de vie des petites equipes locales, comme celle qui venait de Hokkaido pour participer aux tournois.

- parlant de tournois, justement, le gouvernement japonais a effectivement mis en application des reglementations beaucoup plus serrees sur l'equipement a la suite d'une affaire ayant implique un lanceur airsoft. La vitesse de sortie des billes est maintenant plafonnee tres bas, nettement plus bas que le standard international (300 fps), ce qui desavantage les equipes japonaises dans les tournois a l'etranger et rend presque impossible l'importation de markers. Heureusement qu'il reste Tama Lodge qui, etant en fait un territoire americain, n'a pas a appliquer ces reglementations.

Quand je suis parti en 2006, je craignais que le paint' disparaisse au Japon et finalement c'est tres loin d'etre le cas. Tout ce petit monde a resserre la toile, comme disent les banquiers   - moins de terrains, moins d'equipes, moins de marques, moins d'importateurs -  et beaucoup d'anciens ont arrete mais les piliers sont toujours la et le nombre de joueurs a en fait augmente. Si on pouvait en arriver ne serait-ce qu'a ce niveau-la en Chine je serais bien content...

Publié dans Paintball

Commenter cet article

Sylt_fr 02/02/2009 17:15

Ben moi ce week-end, j'ai essayé l'airsoft.J'ai bien aimé mais je suis un peu dégouté car j'ai du m'arrêter de jouer en pleine partie, j'étais devenu presque aveugle : double couche de buée, une sur les lunettes et une sur le masque... Je ne voyais pas plus loin que mes pieds, ce qui fut somme toute bien embettant... Cela dit, quand je voyais, je me suis bien amusé. Vivement la prochaine partie !

Ue-Sama 06/02/2009 15:09


Aaaah, l'airsoft... C'est clair, ca peut etre tres sympa avec le bon groupe de joueurs. Le probleme que tu as eu est assez classique, en fait, j'avais eu ca sur toutes mes premieres parties. La
solution est relativement simple, il faut mettre des $$$ sur un bon masque de paintball avec une lentille traitee. Idealement un masque de chez Vforce, Profiler ou Grillz, et la le probleme
disparait completement. Pour les lunettes tu as la solution de te mettre aux lentilles mais ce n'est pas indispensable  - derniere partie de paint' j'avais un Profiler et mes lunettes de vue,
ca tient largement dedans, aucun probleme de visibilite.