Conan : le seul, le vrai

Publié le par Ue-Sama

Je viens de me decider a faire quelques articles sur des livres que j'aime particulierement  - je ne suis pas du tout un pro de la critique litteraire, j'ai toujours trouve cet exercice assez vain et penible, mais si ces articles donnent envie a quelques personnes de lire ces bouquins, ce sera deja un petit succes !

Grosse difference entre Ma Cinematheque et Ma Bibliotheque : autant j'apprecie un fim pourri parce qu'il est pourri, autant je n'ai aucune patience pour un livre au scenario mediocre ou simplement mal ecrit. S'il est vraiment trop mauvais je n'irai jamais jusqu'au bout et il ne se retrouvera donc jamais sur ce blog  - disons que c'est une bien relative garantie de qualite !



Donc, pour commencer...






















"Know, oh Prince, that between the years when the oceans drank Atlantis and the gleaming cities and the years of the rise of the Sons of Arias, there was an Age undreamed of, when shining kingdoms lay spread across the world like blue mantles beneath the stars..."


CONAN !

Ce nom seul evoque la barbarie, le muscle, les slips en peaux de betes, la bourrinose, des grosses epees qui tranchent des tetes, des jeunes filles legerement vetues poursuvies par de pervers sorciers...

CONAN !

Pas a dire, si j'avais eu le choix j'aurais vraiment voulu etre un Cimmerien...

CONAN !

Au-dela des films de jeunesse d'Arrrrrrrnold, qui ne sont pas si mauvais que ca, d'ailleurs, c'est surtout la creation litteraire la plus connue de Robert Howard. Et ca gagne vraiment a etre lu. Je recommande vraiment l'edition Del Rey, celle sur la photo, qui contient une preface interessante, des brouillons et textes inacheves de Howard et surtout le texte de reference qu'Howard avait ecrit pour lui-meme pour definir le monde de Conan et se donner une reference definitive pour toutes les nouvelles qu'il y a situees.

Toute personne qui a lu du Howard le sait bien sur deja mais il ecrit avec une energie extraordinaire. D'autres auteurs ont pu ecrire tout aussi bien et batir des mondes tout aussi developpes, et bien souvent plus et mieux developpes, mais quand il s'agit d'ecrire avec vigueur, energie, fougue... et de donner envie au lecteur de tourner la page, personne n'egale Robert Howard.

L'univers de Conan est a la fois etrangement proche et tres exotique. C'est une sorte d'exploration de ce qui aurait pu se passer entre, en gros, l'apparition de l'humanite et le tout debut de l'histoire que nous connaissons. Une phase prealable a la prehistoire, separee d'elle par un grand cataclysme. Les noms de peuples et de lieux sont choisis pour evoquer des references plus ou moins evidentes pour le lecteur car l'idee est que l'age de Conan a finalement debouche sur l'histoire que nous connaissons. Les Zamorans sont les ancetres des gitans. Aquilonia, et sa riche province du Poitain, prefigure la France. Conan lui-meme est un Cimmerien, d'une region du monde qui se trouverait a la jonction de l'Angleterre et de l'Europe du Nord  - le nom Cimmeria est proche de Cymric, le nom des peuplades originelles du Pays de Galle, et dans la chronologie howardienne les Cimmeriens sont une des tribus qui donnerent naissance au Aryens et a travers eux aux Celtes, et notamment ceux qui peuplerent l'Ecosse et le Pays de Galle. Les Hyrkaniens sont ceux des Turcs et des Mongols, etc. etc.

Les nouvelles sont parfois un peu schematiques, ce qui est sans doute du au fait qu'Howard les ecrivait souvent tres vite pour publication dans les magazines pulp de l'epoque, mais dans l'ensemble la qualite reste excellente.

Il est interessant de voir que Howard n'a pas ecrit les textes dans un ordre chronologique par rapport a la vie de Conan. La premiere nouvelle est The Phoenix on the Sword, dans laquelle Conan a atteint l'age mur et est deja roi. Elle est venue avant celles sur sa jeunesse et ses exploits de voleur ou de pirate. Interessant aussi de constater les references au mythe de Cthuhu, jamais tres claires mais bien presentes  - Howard etait un ami de Lovecraft, ils correspondaient et ecrivaient pour les memes magazines.

Le "vrai" Conan correspond bien a l'image que l'on s'en fait a priori et qui est generalement basee sur les fims d'Arrrnold mais il est aussi bien plus que ca. A lire absolument, ca change des saga d'heroic fantasy sans fin en 30 tomes ou les heros mettent 10 pages a ouvrir une porte (non, non, je ne vise personne...)

Publié dans Ma bibliotheque

Commenter cet article

Pierre2.0 06/03/2009 15:31

Extrait de Robur : "C'est que le valet Frycollin était un parfait poltron. Un vrai Nègre de la Caroline du Sud, avec une tête bêtasse sur un corps de gringalet. Il n'avait jamais été esclave, pas même de naissance, mais il n'en valait guère mieux. Grimacier, gourmand, paresseux, et surtout d'une poltronnerie superbe"Je me disais aussi que certaines de tes "idées" venaient bien de quelque part....

Ue-Sama 07/03/2009 01:56



waow...

je me souvenais bien que c'etait, disons, assez "colonial" dans le style... assez normal vu l'epoque... mais quand meme pas a ce point... on percute moins sur ce genre de trucs quand on a 10
ans, y a pas a dire.



Pierre2.0 05/03/2009 18:36

Clair, je viens d'acheter Robur, et effectivement, le début est très bon... Je vais en lire des morceaux à mes élèves pour illustrer le XIXème siècle...Je n'en avais jamais lu avant, il faut dire que je n'étais pas un grand lecteur avant la première. J'ai commencé à lire avec le seigneur des anneaux en fait. Avant ça, je ne peux pas me rappeler de "bon" livre... On n'était pas très lecteur chez les Deseuf....Content quand même que tu sois bloqué en enfance, parce que les ados.... qu'est-ce que c'est chiant !!!!!

Ue-Sama 06/03/2009 15:21


Ouaip, Robuer c'est genial ! Ca leur apprendra la vie, aux jeunes !! Moi, j'ai grandi en lisant du Jules Vernes et regarde le resultat...!


Pierre2.0 03/03/2009 19:39

Si j'ai bien compris Sylt, la puissance littéraire de Conan l'a bloqué à l'âge adolescent. Finalement, j'ai plus trop envie de lire...Perso, je veux bien faire la critique de Jules Verne. J'avais jamais essayé. J'ai lu récemment "5 semaines en ballon". Juste un passage pour vous mettre en appétit :"En voilà un assaut! dit Joe- Nous t'avions cru assiégé par des africains!- Ce n'était que des singes, heureusement! répondit le docteur- De loin, la différence n'est pas grande, mon cher Samuel.- Ni même de près, répliqua Joe."Et oui, c'était le temps des colonies....

Ue-Sama 04/03/2009 15:46


C'est clair. Moi, c'est Goldorak qui m'a fait ca, et j'etais encore plus jeune...

Je suis surpris que tu n'aies pas lu de Jules Verne plus tot, c'est le grand classique des enfants sages. Moi meme j'en ai lu des tonnes  - j'adore ca. Bon, OK, ce n'est pas politiquement
correct mais bon, c'etaait une autre epoque, un autre monde... Et il y en a de tres bons : Robur le Conquerant, Voyage au Centre de la Terre, 20 000 lieues sous les mers (et Nemo est plus ou moins
un Indien !), le Tour du Monde en 80 Jours... Il assurait, Jules !


Sylt_fr 02/03/2009 22:12

CROM !!!!Le seul, le vrai, l'unique, le formidable, l'incomensurable, le giantesque, le sauvage, CONAN !!!! S'il ne doit en rester qu'un, ce sera celui-là, mais le vrai, celui de Robert Howard. Que tous ceux qui pense que Conan n'est qu'une bete histoire d'un idiot de barbare assoifé de sang, prennent la peine de lire au moins une nouvelle écrite par Howard et ils ne verront plus cette montagne de muscle sous le même angle. Ici, il n'y a pas d'elfes efféminés, de nains barbus, d'orques de gob, etc... non rien que la violence d'un monde sanglant porté par la puissance du récit de Howard. Mais Conan n'est qu'une partie de son oeuvre, il y a aussi, Salomon Kane, El Borak, Red Sonja (qui n'a rien à voir en fait avec Conan, puisque son histoire se passe à la Renaissance), Kull (dont le méchant Thulsa Doom deviendra le méchant du film Conan le Barbare). Vous l'aurez compris, je suis fan de CONAN et je l'assume !!!! J'ai découvert Conan en pleine adolescence et la puissante littéraire de Howard m'a submergé, je n'ai jamais pu refaire surface.....Alors, je n'en rajouterai pas plus, Ue-sama a déjà effectué un résumé assez précis mais je vous conseille fortement un jour de lire un bouquin de Howard, vous serez surpris, et j'espère conquis...

Ue-Sama 03/03/2009 14:51


Par Crom ! Par Mitra !! Comme tu as raison ! Comme j'aurais aime un crosss-over avec Conan des les Terres du Milieu, dessoudant Elrond, pulverisant Sauron, desossant Saroumane...!

Serieusement, si on ne doit lire que 2-3 choses en heroic fantasy, pas de mystere : Conan, Le Seigneur des Anneaux... Elric... oui, sans doute Elric... et dans les modernes je conseillerais surtout
Steven Erikson (toutte la serie des Malazan)  -le seul qui egale les maitres.

Ca te dirait pas de faire une critique de Solomon Kane ?   - c'est excellent aussi mais je l'ai lu il y a au moins une quinzaine d'annees et je n'ai plus les bouquins (la bonne et
belle vieille collection Neo)...


Pierre2.0 01/03/2009 14:39

Bravo vlaitre, quand j'ai commencé la lecture de ton article, je me disais : "Tiens, voilà un livre qu'il n'arrivera jamais à me faire lire". A la fin, tu me donnes presque envie d'essayer.Je verrai s'il est dispo à la médiathèque de Tours !!

Ue-Sama 03/03/2009 14:46


Je suis connu pour ma force de persuasion   - j'arrive meme a donner a des gens l'envie de venir en vacances en France, tu imagines !?

En tout cas, je me repete, malgre les prejuges tres forts (merci Arrrrnold) Conan c'est tres bon... et agreablement retro  - apres tout ca a ete ecrit dans les annees 30.