Bioshock

Publié le par Ue-Sama

Apres l'extraordinaire Fallout 3, je viens juste de terminer Bioshock sur la PS3. De ma vie, je n'avais jamais fini autant de jeux dans si peu de temps. Bonne ou mauvaise chose, le debat reste ouvert mais en tout cas c'est clairement l'effet de Pekin et de son climat de reve.

En synthese : Bioshock, c'est bien. Pas au niveau de Fallout mais dans sa propre categorie, celle du vrai shooter en 3D, c'est vraiment un tres bon jeu.






L'histoire en quelques mots : le courageux hero anonyme survit a un accident d'avion au-dessus de l'ocean. Coup de chance (et de 2 !), a cote de la carcasse de l'avion se trouve une petite ile avec un phare dessus. Dans le phare, il decouvre un systeme de batiscaphe qui lui permet de descendre dans les profondeurs et d'arriver a Rapture, une cite sous-marine. Rapture a ete construite dans les annees 50 par un Americain millionnaire et milliardaire qui craignait autant l'influence centralisatrice et dirigiste de Washington que la montee du communisme. Il a investi sa fortune sur le projet, y a convie des scientifiques et des administrateurs exceptionnels et s'est ainsi retire des affaires du monde. Ces scientifiques ont fait des progres spectaculaires dans certains domaines, et notamment en genetique, les amenant bien au-dela du niveau de la surface.

La cite a donc un cote tres annees 50 radieuses / science fiction de l'age d'or, sauf bien sur qu'elle a ete devastee par ce qui ressemble a une guerre civile, ce qui assombrit un peu le paysage. C'est un monde surrealiste et kitsch parcouru par des mutants a moitie fous, les Splicers, et de mysterieuses petites filles armees de grosses seringues et protegees par de gros scaphandriers armes de canons a clous ou de foreuses, les Big Daddies.

Aussitot en bas, le hero est contacte par Atlas, un survivant qui semble sain d'esprit et a un plan pour s'enfuir de Rapture avec sa famille, plan qui va d'abord necessiter de neutraliser Ryan, le createur de la cite. Notre hero va-t'il s'en sortir ? Reverra-t'il la lumiere du jour ? Qui sont ces petites filles ? Qui est vraiment Atlas ?

Pour le savoir, il va falloir beaucoup bastonner.

Donc, le njeu, concretement... C'est un shooter en 3D avec des graphismes tres originaux et tres reussi. Les paysages sous-marins vus par les fenetres des differents batiments et couloirs sont spectaculaires et les effets speciaux tres reussis. Le gameplay est tres classique, un stick pour se deplacer, un autre pour regarder, boutons pour changer d'armes, recharger, etc.
Le jeu est enrichi par quelques particularites sur la gestion des armes :

- a part la clef a molette, toutes les armes ont acces a trois types de munitions differentes. Le pistoler peut ainsi tirer des balles normales, anti-personnel ou perce-armure. L'arbalete tire des carreaux en acier, incendiaires ou des carreaux-pieges qui trainent derriere eux un cable electrifie. etc.

- toutes les armes peut etre upgradees jusqu'a deux fois grace a des machines reparties a travers le jeu mais qui ne foncctionnent qu'une seule fois chacune, il y a donc des choix de priorites a faire. Le fusil a pompe, par exemple, peut augmenter ses degats ou sa cadence de tir. Les augmentations prennent la forme de pieces bricolees qui se rajoutent sur les armes et on un look vraiment tres sympa.

- les munitions sont trouvees dans le jeu, sur les cadavres des ennemis et dans des distributeurs (et oui, il y a des distributeurs de munitions, de trousses de soins... mais bien sur il faut d'abord trouver des $$$) mais certaines, comme les projectiles a tete chercheuse du lance-grenade, ne peuvent etre que fabriquees, ce qui necessite de recolter des composantes et de les assembler dans une des machines "U-Invent" qu'on trouve dans les niveaux avances du jeu. Bien sur, les memes composantes servent a plusieurs inventions, donc la aussi il faudra faire des choix

L'autre grande originalite de Bioshock, c'est, on y revient, les evolutions genetiques. Le personnage peut acqquerir en cours de jeu deux types d'augmentations, les Tonics, qui ont un effet permanent, et les Plasmids, qui s'utilisent comme des armes (decharge electrique, creation d eleurres, telekynesie, lance-flamme...) Les Tonics sont repartis en 3 categories, ceux qui ameliorent les capacites physiques, ceux qui facilitent l'interfacage avec les machines de Rapture et ceux qui augmenntent les capacites de combat. Chaque amelioration genetique necessite un "slot" et le nombre de slots disponibles est au depart tres limite. Pour augmenter le nombre de slots, et pouvoir donc avoir plus de capacites a la fois, il faut trouver de l'Adam, une drogue genetique. Chaque utilisation de Plasmids draine egalement une barre d'energie, rechargee avec de l'Eve, une drogue bien sur complementaire de la precedente. Autant il est facile de trouver de l'Eve, autant l'Adam est rare car il ne peut etre trouve que sur les petites filles, et pour s'en emparer il faut bien sur detruire les Big Daddies qui les gardent, sachant que le personnage a a chaque fois le choix entre sauver la petite fille, ce qui rapporte peu d'Adam, ou bien la "drainer" de son Adam, ce qui est bien mechant mais en rapporte plus. Le final du jeu change selon ces choix.

Le nombre de slots maximum est bien inferieur au nombre de Tonics et de Plasmids donc, la aussi, il faudra faire des choix. Le systeme est assez interessant car il faut utiliser des distributeurs d'ameliorations genetiques pour acqquerir de nouveaux slots et pouvoirs en depensant de l'Adam, mais que l'on trouve aussi des machines qui permettent de remanier son patrimoine genetique et donc de remplacer des ameliorations par d'autres de sa reserve, selon les preferences du joueur et ce qu'il anticipe dans les prochaine rencontres.

Touss les distributeurs peuvent etre pirates, ce qui se fait avec un mini-jeu tres astucieux. Un distributeur pirate aura des prix plus interessants et paarfois permettra d'acheter des objets qui ne sont pas normalement au catalogue. On peut aussi pirater les robots et les tourelles de securite, qui deveinennt alors les allies, tres utiles, du joueur. Certains Tonics et Plasmids peuvent aider a pirater mieux ou a retirer des avantages supplementaires d'un piratage reussi (recuperation de points de vie), ce qui en fait un aspect essentiel du jeu.

Selon les Plasmids et Tonics trouves et selectionnes par le joueur, on peut se retoruver avec un personnage tres different. Certains Tonics sont concus pour renforcer certains Plasmids, il ya  donc quelques combos a mettre en place. Aucune augmentation n'est vraiment obligatoire, a part peut etre Electro-Bolt, qui permet notamment de forcer des serrures electroniques, et Telekynesis, vraiment tres utile durant tout le jeu (saisir des objets inaccessibles, renvoyer leurs projectiles a des ennemis, soulever des objets explosifs...) La difficulte de piratage augmente regulierement au fil du jeu et vers la fin de celui-ci il est presque impossible de hacker un distributeur de munitions sans avoir 4 ou 4 Tonics de piratage. Pesonnellement, j'ai laisse tomber vers les 3/4 du jeu pour me concentrer sur le bourrinage, personne ne sera surpris.

Tout ceci donne un cote RPG tres agreable a ce qui demeure un jeu de shoot classique avec beaucoup d'action. Il est interessant de noter quelques similarites avec Fallout mais celui-ci a une duree de vie bien superieure et donne une complete liberte de deplacement et de decouverte au joueur, alors que Bioshock lui fait simplement traverser des niveaux successifs. La qualite des deux jeux et les differences de gameplay justifient cependant de tester et d'apprecier les deux.




Publié dans Jeux video

Commenter cet article

Pierre2.0 02/05/2009 15:44

Vlaitre, tu deviens un expert de la critique du jeu vidéo. A te lire, j'ai presque envie d'y jouer, ce qui est rare car je ne joue plus à rien sauf à CIVILIZATION (faudra que je fasse un papier là-dessus d'ailleurs);Ce qui m'intrigue, dans Bioschnock, c'est l'intrigue justement. Outre les énormes coups de moule, l'idée de la cité sous-marine créée dans ces conditions est assez captivante. Il y a là matière à roman, et j'aimerai bien savoir le fin mot de l'histoire.

Ue-Sama 03/05/2009 06:00


Vos etes fort bon, Blaitre  - et Bioshock est vraiment un bon jeu. L'intrigue n'est pas mal du tout, et on se rend compte a la fin qu'il n'y a pas vraiment de coup de moule, justement, et que
bien sur le personnage est manipule par les auns et les autres. C'est assez bien foutu, et tout ca dans un environnement tres original.