Battlestar Galactica : portraits (14)

Publié le par Ue-Sama

Et pour conclure en beauté cette série de portraits de personnages…


Sharon « Boomer » Valerii & Sharon « Athena » Agathon


J’ai choisi de traiter les deux “clones ennemies” en même temps car, après tout, elles sont un peu les deux faces d’une même pièce.

 














...Et quelle pièce, mes aieux !



Argh... est tout ce qui me vient a l'esprit.
 

Les deux personnages ont des trajectoires qui s’entrecroisent durant toute la série, sauf qu’une gagne le gros lot et que l’autre finit criblée de balles dans un couloir.


Boomer
 

Boomer n’a vraiment pas une partie facile à jouer.

Son problème essentiel est qu’au départ elle ne sait pas qu’elle est une cylon. Elle fait partie de l’armée coloniale, et a été formée à détester et à combattre les cylons. Elle commence à avoir des doutes assez rapidement sur sa propre nature, elle tente même de se tuer, et bien sûr elle comprend tout quand elle est activée pour tenter de descendre Adama, mais au départ elle croit être humaine, avoir eu une famille, etc. Au passage, elle est rejetée doublement par Chef (d’abord en tant qu’humaine puis bien sûr en tant que cylon) même si son amour pour lui est évident (voir l’interrogatoire avec Baltar, voir ses derniers mots…)

Quand Six la rencontre sur Caprica, Boomer se déteste, tente de retrouver son humanité tout en sachant bien que c’est impossible.

Son statut d’héroïne de guerre, dont  elle n’a jamais voulu, lui permet de mettre en route le projet New Caprica. A noter que sans Boomer et Six, tous les humains sur New Caprica auraient été massacrés...  …Mais le projet est un loupé complet car même si Boomer a tous les souvenirs d’une existence humaine, elle ne sait pas comment rendre possible une cohabitation entre ses deux familles. Je suppose qu’elle ressort de ce désastre complètement paumée, qu’elle doit se détester encore plus et que c’est là que Cavil lui met la main dessus, profitant de la situation pour essayer de lui laver un peu le cerveau, de lui faire partager son rêve de devenir vraiment des machines, de rompre complètement avec l’humanité, avec un certain succès.

Sans parler que Boomer doit être horriblement frustrée car Athena, elle, a pu construire une famille, a une fille, vit ouvertement parmi l’humanité sur Galactica…

Cavil utilise donc Boomer comme outil pour son projet de kidnapping d’Hera, qui fonctionne plutôt bien, car Boomer parvient à manipuler Chef pour accomplir sa mission. Je ne doute pas une minute qu’elle aime vraiment Chef, le simple fait qu’elle conserve leur « maison mentale » même après sa fuite et qu’elle la fasse visiter à Hera, la mettant dans le rôle de la fille qu’elle aurait voulu avoir avec Chef, le montre bien. Simplement, elle est déjà au-delà du point de non-retour, elle ne peut pas revenir parmi l’humanité, elle ne peut pas rejoindre les cylons renégats, elle ne peut pas fuir seule avec Chef (elle pourrait peut être, mais lui ne marche pas, et puis pour aller où) donc elle continue à regret avec le plan de Cavil et lui remet Hera. Mais au final elle craque, sauve Hera et la rend à Athena lors du combat final  - son dernier choix, qu’elle fait en sachant qu’il est le bon choix mais qu’il lui coûtera certainement la vie.


Mon sentiment est que Boomer est une victime des deux camps. Elle perd son identité très tôt dans la série et va ensuite essayer de s’en reconstruire une, humaine ou cylon, mais hélas sans succès car elle n’arrive à fonctionner dans aucune des deux familles et qu’aucune ne parvient à l’accepter. Elle trouve une forme de rédemption au final mais n’atteint jamais le bonheur.

Snif.

Athena


A contrario, même si elle passe par des moments très difficiles, Athena n’est jamais une victime. Elle performe, mais elle a pour elle de ne pas avoir de problèmes d’identité. Athena sait dès le jour 1 qu’elle est une cylon, avec une mission bien précise : séduire Helo. Le problème est que tout marche trop bien et qu’elle tombe amoureuse aussi, suffisamment amoureuse pour trahir son camp et lier son destin à celui de l’humanité. Elle passe deux ans dans une cage, passe par des moments affreux, mais elle ne remet jamais son choix en question. Sur Kobol, elle réussit à impressionner Adama et son crétin de fils. Elle passe de « chose », de clone de Boomer prisonnière dans une cage, à lieutenant dans la flotte coloniale, mariée avec Helo, respectée par ses camarades. Son nouveau nom de code, Athena, est d’ailleurs intéressant car il est celui de la déesse de la victoire, un des Seigneurs de Kobol, qui a donc un sens énorme pour les militaires du Galactica, mais aussi celui de la fille d’Adama dans la série originale, et effectivement on voit se développer une sorte de relation père-fille avec Adama au fil des épisodes.

Athena, c’est l’intégration réussie, mais sans jamais rejeter son identité originelle, sans jamais prétendre qu’elle n’est pas une cylon. Elle considère, et prouve, que l’identité que l’on se choisit, dans son cas celle de la flotte coloniale, prime sur celle que l’on hérite. Et elle est tellement prête à payer le prix nécessaire pour s’intégrer que quand l’humanité a la possibilité de génocider les cylons, elle ne s’y oppose pas  - c’est Helo qui le fait. Bien sûr, elle est clairement ravie qu’il le fasse, mais elle-même ne l’aurait pas fait. Même dans un moment pareil, Athena ne remet pas sa loyauté, et son identité choisie, en cause  - elle est très entière, beaucoup plus stable que Boomer car elle sait toujours qui elle est et où elle veut aller.
Et ça marche, vu qu’au final elle réussit à atteindre la Terre avec sa famille. Elle vit la vie dont Boomer rêvait, et que celle-ci ne parvient jamais à avoir.


Un détail amusant est qu’Athena a la gâchette rapide : quand elle abat Nathalie, par exemple, en croyant que celle-ci venait kidnapper Hera (elle fait une confusion à cause de son rêve, la No6 qui apparait dans celui-ci est Caprica, pas Nathalie, et elle ne kidnappe pas Hera, elle la sauve…), ou, au final, quand elle descend Boomer  - devant Hera et sans autre raison majeure que la vengeance, car Boomer n’est pas armée, connait l’organisation interne de la colonie, et vient de lui rendre sa fille. Franchement, j’aurais aimé que Starbuck, d’autant plus avec son « statut d’ange », empêche l’exécution, qui n’était pas justifiée autrement que comme une façon pour le scénariste de donner une fin à Boomer.

 

Athena vs Boomer, KO au 1er round


La saison 4 nous a offert un des moments forts de la série, avec l’affrontement Athena / Boomer dans les douches du Galactica. Pour un éventuel et malheureux lecteur qui n’aurait pas lu la série, non, ce n’est pas une scène de catch féminin en nu intégral avec des nénettes enduites de gel douche.

Hélas.


En résumé : Chef fait évader Boomer de cellule car il la sait condamnée à mort. Boomer tombe sur Athena dans les douches et lui refait le portrait. Athena se retrouve ligotée dans les WC pendant que Boomer, se faisant passer pour elle, joue au docteur avec son mari, Helo, qui n’a rien remarqué (voir ma présentation). Athena réussit ensuite à se libérer mais Boomer a déjà kidnappé Hera, sa fille, et fichu le camp dans son Raptor. Boomer 1 – Athena 0.


En trainant sur internet, on constate que cette scène a retenu beaucoup d’attention et est parfois décrite comme « Boomer embusque Athena et joue ensuite au docteur avec Helo pour la faire souffrir ».


Je ne partage pas du tout cette analyse, qui me semble juste être l’habituelle recherche pour trouver des vrais méchants dans la série  - et je ne considère à aucun moment Boomer comme une « vraie méchante ».


Donc, en défense de Boomer…


On la refait. Chef fait évader Boomer. La seule façon qu’elle a de quitter Galactica est à bord d’un Raptor. Accessoirement, elle est aussi en mission pour kidnapper Hera, ce qui rend le Raptor encore plus essentiel. Chef n’est pas au courant pour Hera mais il s’occupe de la maintenance des vaisseaux, il est donc possible qu’il ait accès aux plans de vol  - mais rien ne l’indique. Boomer a été pilote sur le Galactica, elle sait où sont les casiers des pilotes et donc les combinaisons de vol. Elle part en chercher une et tombe sur Athena  - par pur hasard ou bien peut être parce que Chef savait qu’Athena allait sortir son Raptor à telle heure, qu’il en a prévenu Boomer, que celle-ci a déterminé qu’Athena serait en train de se changer  x minutes avant l’heure prévue pour le décollage et qu’elle a voulu l’intercepter dans les douches avant qu’elle atteigne le pont d’envol.

Quoi qu’il en soit, Boomer cogne sur Athena et en vient à bout sans problèmes. Cela semble surprendre certaines personnes car étant donné qu’elles sont des clones leurs capacités physiques devraient être les mêmes. Personnellement, je trouve ça assez normal. Même si à priori leurs chances de gagner sont de 50/50, Boomer est plus motivée (sa vie est en jeu), sûrement mieux entrainée (c’est une ancienne militaire coloniale alors qu’on ne sait pas ce qu’Athena faisait avant l’attaque sur les colonies et sa rencontre avec Helo, et qu’étant donné que les cylons ont les centurions pour le combat rapproché, je doute qu’ils s’entrainent beaucoup à la savate… Pour ce qu’on en sait, avant la guerre, Athena pouvait aussi bien être dentiste… Bref) et elle attaque par surprise. Athena KO. Là-dessus Helo arrive, lui saute dessus (affectueusement), Boomer essaie de résister puis cède. La théorie comme quoi elle aurait tout planifié est foireuse car pour ce faire il aurait fallu que Boomer sache que Helo allait venir, et quand, ce qu’elle n’a aucune façon de savoir… Elle n’avait pas non plus l’intention de faire assister Athena au spectacle vu que, rappelons-le, elle vient juste de l’assommer et que celle-ci est inconsciente  - elle se réveille seulement en cours d’action. J’ai du mal à imaginer qu’elle ait anticipé la venue d’Helo, calculé le temps qu’Athena allait mettre à se réveiller et l’ait synchronisé avec l’entrée de Helo dans la pièce. Impossible, même pour Paul Atreides, c’est dire. Je pense simplement que Boomer a été surprise de voir Helo arriver, sait bien qu’elle ne peut pas le neutraliser sans faire un maximum de bruit et attirer l’attention, et donc même si elle rechigne au début elle choisit de céder pour faciliter sa fuite   - et sans doute aussi parce que ça n’a pas l’air déplaisant.


A noter que Boomer n’a pas tué Athena. Elle n’aurait eu aucun mal à le faire, comme on l’a vu plusieurs fois dans la série, les cylons sont assez forts pour casser le cou de n’importe qui, y compris d’un autre cylon. La laisser en vie signifie qu’elle peut se libérer, et donc mettre en danger la fuite de Boomer. Si Boomer ne tue pas Athena alors qu’elle le pourrait et, peut-être, le devrait, c’est simplement qu’elle ne souhaite pas le faire. Soit dit en passant, je pense que dans un cas inverse, Athena lui aurait collé un pruneau dans la tête.




Bang !

[A noter aussi ce qui est sans doute un petit bug, car Boomer va ensuite récupérer Hera à la crèche …et que celle-ci la prend pour sa mère, alors que, quand elle était bébé sur le basestar cylon, elle savait très bien faire la différence entre sa mère et Boomer. Bizarre. ]

 

Au-delà du fait que je trouve Grace Park magnifique et que je suis très impressionné par son travail d’actrice dans cette série, je pense qu’avec Baltar, Bill Adama et Roslin, Boomer/Athena est parmi les personnages essentiels de la série.

Peut être bien LE personnage essentiel, car elle illustre parfaitement ce qui, pour moi, est le thème fort de BSG, celui de l’identité.


Ainsi s'acheve, du moins pour le moment, cette serie de portraits. Je passe maintenant, apres moultes souffrances et grand gambergeage, a la conclusion

Publié dans Ma cinematheque

Commenter cet article

Khorbier 08/11/2009 11:34


Au demeurant votre analyse des personnages est fine.
Il est vrai que Razor est obligatoire pour une appréhension totale de l'oeuvre ; et la compréhension de la personnalité de certains personnages.
Courage Maître, la libération viendra. Poussez !


Ue-Sama 14/11/2009 02:44


Je suis connu, Loyal Khorbier, pour la finesse de mes analyses (eeeeuuuhhh...) mais la ca ne veut pas sortir... Je vais peut etre devoir revoir toute la serie pour y arriver (et au 2e passage je me
rends compte qu'elle est nulle a ch... Hmmmm, possible et inquietant...)


Khorbier 04/11/2009 22:08


Alors cet étron, maître ? Parce que plus de deux mois pour le sortir, moi ça me fait peur !^^


Ue-Sama 08/11/2009 03:43


C'est souvent quand c'est le plus fastidieux a sortir que c'est le plus ...liberateur...

...Ceci dit, j'aurais bien voulu ecrire la conclusion plus tot mais bon, c'est bien loupe. D'une part parce que j'ai quand meme deja dit enormement de choses/conneries, et d'autre part et surtout
car Pierre 2.0 m'a persuade de la necessite de voir Razor pour avoir vraiment l'integralite de la trame, et bien sur je n'ai pas encore eu la possibilite de voir Razor...


pierre2.0 30/08/2009 21:44

J'ai carrément hâte de voir ça... Une synthèse portant sur 4 saisons d'épisode, mais j'ai confiance : rien ne te résiste longtemps.

pierre2.0 30/08/2009 00:32

C'est comme un gros étron vlaitre, il faut bien le préparer et l'éjecter d'un coup sinon il reste des morceaux et on doit tout recommencer....Ceci dit, je suis fatigué et vous pouvez virer ce commentaire si vous voulez....

Ue-Sama 30/08/2009 03:22


Je m'en voudrais d'enlever un descriptif qui reflete si bien mon etat mental face a la redaction du dernier article, Blaitre


pierre2.0 29/08/2009 17:58

Je pense qu'à part Khorbier et Sylt, beaucoup de gens ne se sentent pas "autorisés" à intervenir sur un blog qui est quelque chose d'assez personnel. La logique est différente d'un forum où la règle est la discussion.Alors disons leur : allez, n'hésitez pas à commenter les gars, et à foutre un peu le boxon ici-bas !!!!

Ue-Sama 29/08/2009 18:35


C'est surement tres vrai, Plaitre, les gens sont libres de mettre des commentaires ou pas et d'avoir ou pas un avis sur cette serie (qui reste tres mineure, il faut bien le dire, je pondrais des
articles sur Lost, 24 ou Sex and the City, ce serait autre chose) sauf pour Khorbier et Sylt et Zigoumaskin, pour eux c'est limite obligation legale, c'est le minimum syndical !

Et en plus j'ai vraiment du mal a pondre la conclusion de mon encyclopedie critique de Galactica en 15 articles... Mias tant que je n'y arrive pas je ne peux pas passer a autre chose. Ca coince...