40K : LE REMEDE (13)

Publié le par Ue-Sama

Le plasma

Voilà bien la solution

Le plasma

Aux risques d’invasion

Le plasma

Semant la destruction

Le plasma

Est de toutes les missions

Le plasma

Cause si peu de mutilations

Le plasma

Par d’accidentelles explosions

Le plasma

C’est notre vraie passion !

Hymne officiel du Manufactorum de fusils et canons à plasma de Malbarey IV

[NDLR : le Manufactorum a récemment été félicité par le représentant de l’Adeptus Terra dans le Segmentus Proutus pour la productivité accrue de ses chaines d’assemblage, qui lui a permis de répondre à la consommation croissante d’armes à plasma du Remède. La lutte contre les eldars n’est pas qu’un phénomène militaire et une nécessité éthique, elle est aussi une réalité économique. Comme le disait souvent le Commandeur Stellaire Macharius, « Rien de tel qu’une bonne guerre ! »]

 

« Si ils essaient de te refiler des produits douteux en leasing avec des termes incompréhensibles et aucun SAV, alors tue-les ! »

Gaius Bolter, Maitre de Chapitre, Commandant de la Première Compagnie, Le Remède 

Opération Heart of Darkness, Jour 1

La cannonière progressait lentement vers le nord, portée par le fleuve apathique.

Sur le pont, le Frère-Sergent Morflas Apfelburger fulminait.

Un psyker aurait pu voir la colère rentrée du sergent comme une auréole de flammes autour de son crâne rasé. Il l’aurait vue, et ensuite Apfelburger lui aurait fait un vrai troisième œil d’un bon tir de bolter.

Il détestait les psyker.

Par l’Empereur,  mais quel accident stupide ! Mais quel coup de chance merveilleux !

Il revoyait très bien la scène.

Le monstre métallique eldar à la cuirasse zébrée avait abattu la barricade d’un seul coup de pied. Il n’y avait plus que le sergent entre lui et la porte blindée de la centrale énergétique. L’abjection allait vaporiser Morflas de son laser lourd… Sauf si celui-ci réussissait à l’abattre d’abord d’un seul tir de son fidèle pistolet à plasma.

Le duel, face à face, comme un écho des temps anciens.

A cette portée et sur une cible si énorme, aucun problème pour le meilleur tireur de la section.

Dommage qu’il soit déjà mort.

Apfelburger n’était, quant a lui,  pas si mauvais que ça avec un pistolet. Le temps avait semblé se ralentir alors qu’il braquait son arme sur la monstruosité xéno.

Qui serait le plus rapide ?

Le plus précis ?

Le pistolet de Morflas avait surchauffé et explosé dans sa main en une seconde à peine, vaporisant une partie de son bras droit, de sa poitrine et un bon morceau de sa tête. Le souffle l’avait projeté au sol et c’est ce qui l’avait sauvé du faisceau laser. S’il avait pu tirer, la créature serait peut être morte mais lui, Morflas, l’aurait été à coup sûr…

Quel accident stupide…  …Mais quel coup de chance merveilleux !

Sauf que voilà, maintenant qu’il était gravement blessé, les apothicaires l’avaient retiré du front pour quelques semaines. Et comme le Remède n’accordait pas de convalescence, on l’avait affecté à cette mission pathétique que même un blessé grave devrait pouvoir accomplir.

Le sergent allait continuer à fulminer quelques temps encore…

 

Le Colonel Short, lui, était un des meilleurs officiers du régiment des gardes de Catachan. Un soldat aguerri, expert de l’infiltration, de la reconnaissance, du combat dans la jungle.

Un vrai baroudeur, issu des rangs des hommes de troupe.

Pour eux, il était un dieu de la guerre.

 

Les Tau s’étaient abattus les premiers sur Morpionas II, avides de nouveaux territoires à coloniser. La planète était couverte de jungles à 67%, faisant d’elle un champ de bataille idéal pour les gardes de Catachan, à qui la défense de la planète avait été confiée par l’administration du Segmentus.

Profitant du conflit, des pirates eldars s’étaient infiltrés sur Morpionas II pour s’emparer discrètement de ses vastes richesses naturelles, et surtout du minerai Proutonium B52, essentiel dans la fabrication des armes à plasma. S’agissait-il encore de l’Eldar Connection ? De toute façon, Tau comme humains ne l’entendaient pas ainsi et s’étaient opposés aux manigances de ces xenos dévoyés et mercantiles , fourbes parmi les fourbes.

Alors même que les combats faisaient rage, la Flotte-Ruche Piranha était arrivée à son tour, attirée par la biomasse phénoménale de la planète. A un écosystème local, déjà varié et sauvage, s’ajoutaient désormais les Tau et les Eldars. La moisson serait extraordinaire pour les Tyranides.

Pour une fois, l’Empire avait réagi vite et fort et déployé la 5eme compagnie du Remède, les Seigneurs de la Jungle, en appui des Catachans.

Il allait falloir au moins ça pour s’en sortir et récupérer les terres et les ressources volées par les xenos...

A suivre...

Publié dans Jeux de figurines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre2.0 22/05/2011 09:03



Vous trouvez le moyen de déménager en plein suspence...


Quelle idée! Mais quelle idée!



Pierre2.0 21/05/2011 09:47



Alors? Alors?


La suite?


Et quand sera-t-il question de Ben Skaven?



Ue-Sama 22/05/2011 03:15



La suite devra attendre apres le demenagement ! Quant au personnage que tu evoques il sera dans une autre histoire, pas dans la partie sur Morpionas, le tout n'etant pas necessairement lie...



Pierre2.0 17/05/2011 20:28



ARg, mais vlaitre, ne me dites pas que vous allez commencer une armée TAu! Je suis révolté!


Cette scène doit se régler sur un champ de bataille vlaitre. J'attends la suite avec impatience! Impatience !!!



Ue-Sama 22/05/2011 03:12



Jamais, Plaitre ! Je finis le Remede (vers les 3-4000 pts a terme), j'essaie de monter les Tyranides au meme niveau et en parallele je vais faire 1000 ou 1500 pts de chaos mais c'est bien tout...