40K : LE REMEDE (15)

Publié le par Ue-Sama

Tout d'abord, il n'y a rien. Presque rien. Juste une balise emettrice d'urgence frappee de la marque sacree de l'Empire, instrument abandonne sur les vents stellaires qui lache dans le vide ses signaux desesperes.

 

Sur son flanc erode par les ages sans noms et les impacts de poussiere cosmique, on peut encore lire "New Texas No III". 

 

Le message d'alerte des technopretres est diffuse en boucle, sans fin, mais il ne parvient nulle part. 

 

Non, peut etre pas nulle part...

 

Un premier rayon de lumiere ambree jaillit de rien et traverse le vide interstellaire, brulant dans les tenebres aux portes du systeme solaire Petaouchnok. Puis en voici un deuxieme. Et un troisieme. Les faisceaux incandescents dechirent la nuit, tels de minuscules repliques du fanal de l'Astronomican Imperialis. Les couleurs se succedent et se melent, les traits etincelants se figent, semblent dessiner une faille, une porte, un orifice dans la nuit... 

 

Une onde de choc silencieuse en irradie soudain, se diffuse et ebranle la nature meme de l'espace. Les contractions dimensionnelles qu'elle genere saisissent et broient la fragile balise. Mais qu'importe, car sa mission est accomplie.

 

Alors que les jets de lumiere se resorbent et que la nuit revient, c'est une structure materielle qui emerge du neant et, progressivement, traverse le portail hyperspatial pour entrer dans le Reel.

 

Un vaisseau demesure, colossal, immense, bati dans l'acier fulcrumique le plus pur, s'arrache au Warp et s'avance vers Petaouchnok et son coeur assiege, la planete New Texas. 

 

Sa proue fend le tissu de la nuit, gravee sur toute sa surface de minuscules runes gothiques mille fois benies par les Adeptes de Mars, chacune d'entre elles concue et enchantee pour repousser toutes les plus abjectes infections xeno. 

 

Ses batteries de canons foudroyeurs, de fuseurs ultra-thermiques et de lance-missiles sanctifies ne dorment jamais. Telles les lances des chevaliers antiques, elles sont braquees sur les etoiles traitresses ou se terrent les ennemis de l'Homme.

 

En lettres de feu et de lumiere, sous la tourelle avant principale du navire geant, les erudits peuvent lire en caracteres haut gothiques le nom sacre de cette nef, un nom qui frappe de terreur les ennemis de l'Empire.

 

Le Traitement.

 

Tel un marteau-tonnerre s'abattant sur le crane pervers d'un libre-penseur...

 

Tel un sabre energetique s'enfoncant dans la tripaille alien d'un Tau de la caste de l'Air...

 

Tel le pied botte d'acier d'un Terminator percutant les fondements d'un Snotling en fuite...

 

Tel un employe du fisc inspectant la declaration de revenus d'un chanteur de varietes en exil fiscal au Luxembourg...

 

Tel un suppositoire faisant le trajet dans l'autre sens...

 

...le cuirasse amiral de la flotte du Remede surgit des profondeurs de la nuit et se dirige, vengeur et implacable, vers les ennemis de l'Empereur.

 

Le Remede...

 

Le plus grand des Chapitres des Space Marines d'apres plusieurs analystes et historiens tres bien renseignes mais que je ne citerai pas ici par manque de place et par modestie mais quand meme c'est le plus grand des Chapitres et les autres ils sont tous nazes et c'est qu'une bande de moines fachos...

 

Le seul Chapitre qui utilise une section entiere d'Ultramarines pour l'entretien des sols et des cuivres de son vaisseau amiral...

 

Le seul Chapitre ou les officiers mettent leurs casques quand on leur tire dessus...

 

Le seul Chapitre qui recrute vraiment ses novices a l'Agence Pour l'Emploi Imperial...

 

Le seul Chapitre qui dispose de son propre departement de relations publiques et de presse avec un contrat a l'annee avec Gun Radio...

 

 

La liberation de Petaouchnok a commence.

Publié dans Jeux de figurines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre2.0 04/05/2012 14:51


Si vous le souhaitez, les droits de reproduction d'une série de cartes postales : "New Texas III, j'y étais" peut être fourni par nos usines-mondes pour une somme modique permettant un profit
substanciel en fonction des quantités vendues.


On peut fournir le produit sous forme d'affiches, de gâteaux d'anniversaire, de calendrier représentant New Texas III avec des photos de nus des marines du Remède pour accroitre les ventes.
(leurs virilités étant néanmoins masquées par des crânes de tyrannides pour ne pas choquer le créneau des ménagères de plus de 50 ans et le lobby religieux).


Un produit fourni par l'ElCo.