Back to the dungeon ! (1)

Publié le par Ue-Sama

Apres quelques siecles d'abstinence, j'ai eu le plaisir hier de jouer a D&D. Plus specifiquement, a Pathfinder, la variante de D&D editee par Paizo et qui correspond un peu a une version 3.75 du bon vieux Donjon.

Sublimicite.

L'envie m'en avait repris il y a quelques temps deja et j'essayais de persuader mon voisin Jason d'organiser une partie depuis plusieurs mois, mais ce foutu maniaque de l'appel de Cthulhu ne voulait rien entendre... Et puis la, le miracle. Je pense que j'ai du tellement le saouler qu'il a craque et qu'il s'est meme propose pour faire DM ! 



Heureusement que j'avais achete le livre de regle de Pathfinder, ca nous a evite de subir les bonnes vieilles regles moisies de la 1ere ou de la 2eme edition (je dis ca mais ca me plait bien aussi, le cote retro...)

Le contexte et le scenario etaient tres classiques, tres donjon... C'est marrant comme les DM americains donnent au cadre medieval de D&D une dimension tres far-west... La petite ville au bord de la piste, le sheriff local qui nomme ses deputies... On voit les references culturelles de chacun qui remontent !

En fait, j'ai ete tres rassure parce que, pour me remettre dans l'esprit, j'avais un peu traine sur des forums D&D la semaire derniere et l'experience etait assez peu agreable car tout ce que j'ai trouve c'etait des posts sans fin de types qui comparaient les classes, les races de personnages, l'utilite de changer de classe a un moment plutot qu'a un autre... On voit vraiment l'influence que Magic a eu sur le jeu de role. On ne parle plus de creation de perso, on parle de "build", comme pour un deck. Tu definis un objectif (faire tant de points de degats par tout a tel niveau, avoir tel avantage et tel bonus qui se cumulent au plus tard a tel niveau, etc.) et tu repars en arriere. A l'Inverse de la logique ou on se dit "tiens, j'ai envie de jouer un ranger !", on est face a un systeme ou le joueur se dit "si je veux pouvoir faire ca au niveau 12 il faut que je commence par Ranger, mais pas plus de 3 niveaux, et puis la je passe moine pour 2 niveaux, et apres je fais et je fais ca..." Bref, c'est du calcul d'optimisation retroactif qui detruit toute creativite et qui amene les gens a acheter les extensions pour ne pas avoir un personnage plus faible que ceux des autres. Magic. Beurk. Ca a failli me couper l'envie.

Heureusement, personne n'est tenu de s'abrutir a jouer comme ca et notre petit groupe improvise a fonctionne vraiment comme un groupe a l'ancienne - c'est peut etre l'avantage d'avoir des joueurs qui ont, en fait, peu de connaissance des regles et de la culture D&D...?

En tout cas, la partie s'est tres bien passee. Nous avons foire le scenario mais personne n'est mort, et a niveau 1 c'est deja quelque chose !

Quelques remarques sur Pathfinder :

C'est vraiment tres bien.

Les mecanismes de base sont les memes que D&D 3 ou 3.5 avec beaucoup de petits ajustements de detail mais pour moi les plus importants et les plus utiles ont ete faits sur les classes de personnage. Un probleme de D&D est d'une part que les personnages d'une meme classe peuvent vraiment finir par se ressembler et que dans beaucoup de cas on ne peut pas vraiment les personnaliser, et, secondairement, que certaines classes semblent toujours inferieures a d'autres. La reponse de D&D 3.5 etait au fond d'encourager les joueurs a multiclasser au maximum pour cumuler les avantages et les pouvoirs les plus interessants des differentes classes.


Je ne suis pas du tout contre le multiclassage. Beaucoup de personnages de reference en heroic-fantasy sont "multi-classes" : Elric est guerrier et sorcier, Conan est sans doute barbare mais aussi voleur et guerrier, le Souricier Gris est certainement voleur mais aussi guerrier et magicien a ses heures, etc.
Mais je n'etais pas vraiment pour un systeme qui le considerait comme etant la seule voie de developpement interessante.


Pathfinder essaie de corriger ces problemes en donnant davantage de capacites specifiques a chaque classe afin d'inciter les joueurs a les conserver plus longtemps. Les nouvelles versions ont egalement des options permettant de personnaliser un peu plus le personnage (le Paladin n'est plus oblige d'avoir une monture speciale, il peut a la place avoir une arme benie, le sorcier peut choisir un lignage qui lui donne des pouvoirs particuliers, le magicien n'est plus tenu d'avoir un familier...)

Le nombre de feats obtenu par les personnages est aussi augmente, permettant plus de personnalisation.

Les humains sont a niveau interessants a jouer (autant qu'un elfe !) et le systeme de competences a ete simplifie - en bien.


Le probleme de la survavibilite des perso a bas niveau (D&D niveau 1, duel a mort entre un magicien et un chat, je parie sur le chat...) est pris en compte : davantage de points de vie (d6 pour le magicien...), regles de mort un peu plus souples. Les lanceurs de sort deviennent aussi plus viables a bas niveau car en plus des sorts de niveau 1 habituels, leurs sorts de niveau 0 sont desormais utilisables a volonte. Pendant toute la partie d'hier, ma magicienne a ainsi pu lancer lumiere et detection de la magie continuellement. OK, ce n'est pas enorme mais ca aide bien de pouvoir toujours contribuer quelque chose a l'action du groupe une fois qu'on a depense ses deux missiles magiques...!


Bref, on voit que cette version a ete pensee par des gens qui connaissaient tres bien et aimaient D&D 3 mais qui etaient surtout des joueurs et avaient conscience des problemes inherents a celui-ci.

Bravo Paizo, c'est une tres belle evolution de D&D, rien a dire !

Publié dans Jeux de role

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre2.0 18/11/2009 12:14


Faudrait que tu nous en maîtrises un la prochaine fois que tu viens à Tours. J'ai conscience que notre dernière expérience ensemble fut traumatisante, m'enfin on a vieilli.....


Ue-Sama 29/11/2009 03:53


C'etait quand la derniere experience ? Quand on a joue a ScPo avec un gars qu'on ne connaissait pas et qui a fui au bout de 10 minutes en pensant qu'on etait atteints...? Si c'est a celle-la que tu
penses je crois que le traumatisme a plutot ete pour lui...