C'est bon pour les NERF !

Publié le par Ue-Sama

Choses promises choses plus ou moins dues... Je vais aujourd'hui vous parler du Barrel Break !

 

Le Barrel Break, c'est ca...

 

 NERF 0256

 

Plus specifiquement, ca c'est mon Barrel Break, la serie limitee transparente verte, que j'ai ramene de Hong Kong.

 

Pour l'essentiel, il s'agit de la version Nerf d'un fusil de chasse a canon scie.

 

Theoriquement, esthetiquement, c'est tres tres classe. 

 

Le nom vient du fait que, comme sur un vrai, il faut "casser" le canon pour introduire les projectiles :

 

NERF 0257

 

Le mecanisme est solide et tres bien concu pour donner l'impression d'utiliser un veritable fusil. La sensation de recharger l'arme est assez unique parmi les blasters Nerf  - je ne suis pas chasseur mais je dois reconnaitre que c'est assez jouissif.

 

Bien entendu, le probleme qui en decoule est que le Barrel Break ne contient que 2 projectiles a la fois. Pour les plus lents d'entre vous, cela veut dire 1 par canon. 

 

Il est apparemment possible de tirer les 2 projectiles successivement en enfoncant partiellement la gachette, une fonctionnalite que l'on retrouve par ailleurs sur le Big Salvo, mais je dois dire que je n'y suis jamais arrive. Et sur le Big Salvo non plus... Peut etre qu'au fond je n'aime pas l'idee de n'enfoncer la gachette qu'a moitie... Ca doit etre ca...

 

La grande force du Barrel Break c'est qu'une fois qu'on l'a en main, on a tendance a se prendre pour ca :

 

ash-williams-evil-dead-74400

 

Merveilleux si on joue avec un scenario, des regles pour points de vie et je ne sais quoi, et que le BB est considere comme un vrai shotgun...

 

...Mais je dois ici etre tres clair pour la posterite : je ne suis pas un cosplayer, je suis la pour descendre des gens avec des flechettes en mousse, et, de ce point de vue-la, avoir seulement 2 coups a tirer c'est un vrai gros probleme...

 

Il faut aussi ajouter que le Barrel Break est relativement gros et lourd, donc nous parlons ici de la puissance de feu de 2 Jolts pour 30 fois le poids et l'encombrement. 

 

Quelle daube...

 

Une chose, cependant, rachete le Barrel Break pour le vrai joueur hardcore : seul parmi les Blasters actuels (a part sans doute le Rough Cut, mais je n'en ai jamais vu en vrai) le BB tire 2 projectiles simultanement et sur une trajectoire tres similaire. Seul le BB est donc susceptible, meme si une telle performance est fort improbable, de toucher simultanement un point vulnerable dont la cible dispose, justement, de 2 exemplaires relativement proches.

 

Les yeux...

 

Les narines...

 

Ou bien...

 

images

 

...Et ca, c'est quand meme formidable.

 

Hasardeux, certes, improbable, bien sur, mais formidable. 

 

Bilan des courses :

 

CAG : mediocre. A part le faible potentiel de causer double degats a un geek vieillissant dont la tete serait assez large, les yeux rapproches et le nez porcin, le Barrel Break n'offre aucun avantage particulier en combat par rapport a d'autres blasters moins couteux, comme un Maverick ou un Vigilon, mais uniquement des inconvenients.

 

Certes, c'est une arme rare, et la serie limitee est encore plus rare, mais, a 40 balais environ, en sommes-nous encore a evaluer nos prestiges sociaux respectifs en fonction des jouets que nous possedons ?

 

Oui...?

 

...Alors avoir le BB dans votre collection n'est pas sans interet. Simplement, le jour de la fusillade, prenez autre chose...

 

CAA : mediocre. Un adolescent n'a, generalement, pas vu Evil Dead II et ne sera pas sensible a la reference. Il est souvent vif et maigre, il y a donc bien peu de chances que les 2 projectiles le touchent simultanement, et meme si le coup porte la mobilite de l'adolescent l'amenera certainement a proximite du tireur pendant que celui-ci sera en train de jouer au Chasseur Francais qui recharge son tromblon... A proscrire. 

 

Acte suivant : le Alpha Trooper

Publié dans NERF !

Commenter cet article

Pierre2.0 09/03/2013 19:19


Je présente mes excuses pour le retard dans la critique.


Je partage entièrement cet avis de A à Z et j'ajouterai ceci :


l'ASPECT DISSUASIF du barrel break. Quand on le voit sortir pour la première, tout mortel est impressionné par son aspect, sa puissance de feu supposée, l'imaginaire de ses effets
destructeurs.... jusqu'à temps qu'il tire. Et qu'on voit le pauvre tireur obligé de se contorsionné pour recharger son arme. Le seul atout du BB alors serait le rire qu'il déclenche, permettant
de gagner un peu de temps, mais pas assez, car après le rire, la consternation vient, et on a vite fait de rectifier une telle faute de goût par quelques fléchettes de JOlt bien placées.


Le Barrel break est efficace une seule fois, la première, avant qu'il ne tire. Tordant pour l'occasion un bon mot célèbre, je dirais : "C'est parce que la vitesse de la lumière est plus rapide
que celle du son qu'un barrel break peut paraitre impressionnant jusqu'à ce qu'il tire..."